=> trahir album a venir courant 2020

À tout les mélancoliques glorieux, dépecés par création, à vous fermements arrimés à la douleur d’existence, à vous amants amis adulateurs de la vie et ses ombres, ces chansons vous sont dédiés.
À vous tous qui trahissez le banal !
À vous, porteurs de l’Homme, délirantes, délirants, encore un effort,
Nous jouons avec vous
Jusqu’au cimes des cauchemars, aux travers les cataractes obscures; Trahir sera asile, bras ouverts, demeurera asile.
Oui les déboires peuvent être heureux! Oui les échecs sont prolixes!
À toi, tiens tes souffrances et fais en un pipeau, fais l’amour vers Amour, va prier en les torrents , la vie est belle comme la mort, oui, adieu le temps!
À vous, à toi, errante tenant la dernière barricade contre les déserts, demeure folle et nous ravie.
Amoureux, amoureuses des terreurs et émerveillements, les dieux, toujours, seront auprès de vous.
À tous les artistes assoiffés le longs d’immenses traversées!
Nerveux nerveuses ravinés par la joie d’exister.
Être-torches, femme-flammes, hommes hurlants,
Cet album vous est dédié.

Débauche des forces titanesques des trops sensibles tiendra la barre en les houles.

=> texcoko joue mexica @ festival Théâtre Rate d’Eymoutiers le 13/08, @ Festival La Mousson d’été le 25/08 & @ L’Armony de Montreuil le 06/09

23h, 13/08/19 aux Anciens Abattoirs d’Eymoutiers !
Toutes infos à retrouver ici : ARTICLE LUNDI MATIN

23h, 25/08/19 au Parquet de Bal de la Mousson d’été !
Toutes infos à retrouver ici : SITE DE LA MEEC

20h, 06/09/19 à l’Armony, 39 Rue Edouard Vaillant, 93100 Montreuil !
Métro Croix de Chavaux, entrée gratuite.

=> Hommage à Albakaye Ousmane Kounta.

Nous avons appris avec tristesse le décès d’Albakaye Ousmane Kounta, poète et homme de lettre Tombouctien avec qui BridgeArt a eu le plaisir et l’honneur de travailler sur la lecture « Voyage à Tombouctou » avec Sara Darmayan. Nous adressons toutes nos pensées à sa famille et ses proches. Nous vous proposons de l’écouter à travers la voix de Sara un instant, c’était au Théâtre Lévi Strauss du Musée du Quai Branly, « Les Dunes de Sankoré », poème d’Alabakaye Ousmane Kounta. Suivi de « As Far As Timbuktu », poème d’Hamidou Magassa avec la voix d’Albakaye en Interview (réalisé via Skype depuis le Mali) à la fin du poème.